lundi 11 décembre 2017
11 octobre 2017

Centre-Val de Loire: Contre la désertification médicale, la Région s’engage

Même si la santé ne relève pas de ses compétences, la Région Centre-Val de Loire a décidé de s’attaquer à un problème majeur : la désertification médicale. Une politique volontariste et ambitieuse, mais aussi unique, a été déployée. Et commence à porter ses fruits.

Contre la désertification médicale, la Région s'engage

L’accès aux soins et à la santé devient l’une des premières préoccupations des Français. Aux inégalités sociales s’ajoutent des inégalités territoriales : des déserts médicaux s’installent en effet dans les zones rurales et parfois même dans certaines villes. En cause, les installations de nouveaux médecins qui ne compensent plus les départs à la retraite, tandis que les jeunes professionnels de santé – médecins généralistes et spécialistes, professions paramédicales – hésitent à s’installer en zone rurale…

Le Centre-Val de Loire n’est pas épargné et la Région a décidé de faire face. Notre politique volontariste, unique en France, s’organise autour de nombreuses actions :

  • financement de Maisons de Santé Pluridisciplinaires (MSP),
  • formation des professionnels de santé,
  • coordination des acteurs de santé via le Contrat Local de Santé,
  • développement de solutions innovantes de télémédecine et d’e-santé,
  • financement de programmes de recherche ou de prévention…

Les MSP sont un point clé de cette politique. Fin 2016, 59 MSP ou structures d’exercice regroupé avaient déjà été financées. Le 20 septembre dernier, c’est la MSP de Neuillé-Pont-Pierre qui a été inaugurée : elle regroupe déjà 14 professionnels de santé, dans 10 disciplines différentes !

Consulter l’article

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email

Ajouter un commentaire

Champ requis *