vendredi 13 décembre 2019
27 novembre 2019

Bretagne : un jeu d’indicateurs pour sensibiliser à la préservation de la nature

L’État et la Région Bretagne, avec l’appui de l’Observatoire de l’environnement en Bretagne (OEB), ont souhaité développer un jeu d’indicateurs du patrimoine naturel à l’échelle régionale afin de sensibiliser et informer sur la préservation de la nature en Bretagne.

Les premiers travaux ont permis d’en produire une quarantaine qui sont présentés dans ce document intitulé « Chiffres clés 2019 pour la diversité en Bretagne ».

Parmi les sujets évoqués :

  • le risque de disparition des espèces :on apprend par exemple que 65 % des 17 espèces d’oiseaux marins nichant en Bretagne sont menacées de disparaître des côtes de la région ;
  • la pression engendrée par les activités humaines sur la biodiversité :l’équivalent de 917 terrains de football en prairies, pelouses et pâturages naturels ont été perdus en Bretagne entre 2006 et 2012 ;
  • les services rendus à la société par les écosystèmes :un meilleur état des eaux du littoral permet de passer de 8 % de gisements naturels de coquillages autorisés à la pêche à pied de loisir en 2014 à 20 % en 2016.

Ce document permet également de faire le point sur la connaissance de l’état du patrimoine naturel, aujourd’hui encore incomplète (le risque de disparition reste inconnu pour 12 % des vertébrés) ou sur les réponses apportées pour le préserver(0,3 % du territoire breton est couvert par un dispositif de préservation renforcée).

Les données sources mobilisées concernent la période 2008-2018. Elles ont été produites par une multitude d’acteurs, notamment associatifs, qui animent et fédèrent les réseaux de naturalistes en Bretagne. La coordination de l’élaboration des indicateurs a été assurée par l’OEB.

À propos de l’Observatoire de l’environnement en Bretagne

Depuis sa création en 2007 par l’État et la Région, ce groupement d’intérêt public régional accompagne la mise en oeuvre des politiques publiques de l’environnement en Bretagne dans deux domaines d’actions : l’accès à la connaissance environnementale et l’observation. L’OEB produit des indicateurs et des tableaux de bord indispensables à la compréhension de l’évolution des territoires autour de 6 thématiques (patrimoine naturel, paysages, eau, climat, déchets, biomasse).

Des observatoire thématiques régionaux

En Bretagne, la connaissance sur la biodiversité est principalement nourrie par des acteurs, notamment associatifs, qui animent et fédèrent des réseaux de naturalistes. À travers le soutien financier de l’État et de la Région Bretagne, cette connaissance tend à s’organiser en observatoires thématiques régionaux aujourd’hui au nombre de cinq : flore – lichen – habitat – végétation terrestres (pilote CBN Brest), invertébrés continentaux (pilote Gretia), mammifères (pilote GMB), avifaune (pilote BV-SEPNB), poissons migrateurs (pilote BGM). Si certains groupes – reptiles, amphibiens, champignons… – sont encore orphelins d’une structuration régionale de type observatoire thématique, nombre d’acteurs produisent de l’information à leurs sujets (présence en Bretagne avec des listes d’espèces, distribution régionale avec des atlas, évaluation de l’état de santé avec des listes rouges régionales, etc.). Ces observatoires ont un rôle central dans l’animation de l’acquisition des connaissances, l’organisation des bases de données et la facilitation de leur circulation. Ils sont au cœur de la démarche d’élaboration des indicateurs présentés dans ce document. La coordination des observatoires thématiques est assurée par l’OEB.

 

 

Partager cet article :

About souakla

  • Email