lundi 28 septembre 2020
4 mars 2020

Bretagne :modernisation du terminal ferry du Naye

Situé sur la façade Manche de la Bretagne, la position du port de Saint-Malo vis-à-vis de l’Angleterre et des îles Anglo-Normandes en fait un point de passage privilégié pour les échanges de fret et de passagers. Le terminal ferry du Naye, siège de l’activité de transport de passagers, est situé à l’avant-port, en amont de l’écluse assurant l’accès au port intérieur.

Crédit : Jerôme Sevrette

Les aménagements nécessaires

Le terminal du Naye dispose d’une capacité d’accueil insuffisante et ses infrastructures sont vieillissantes. De plus, les compagnies qui opèrent sur ce secteur d’activité sont à la recherche d’une plus grande compétitivité et modernisent en conséquence leurs flottes, rendant inadaptées les infrastructures existantes. Enfin, les conséquences du BREXIT et l’évolution des dispositions liées à la sûreté nécessitent de revoir les aménagements dédiés. Afin de ne pas compromettre l’attractivité du port de Saint-Malo, le terminal doit nécessairement évoluer.

Autorité portuaire régionale de 22 ports bretons, nous assurons l’aménagement et l’entretien de leurs infrastructures. C’est pourquoi nous avons décidé de conduire un projet de modernisation du terminal du Naye, qui s’inscrit dans notre stratégie de développement durable, déclinée sur port de Saint-Malo. L’objectif est de favoriser un développement économiquement et socialement équitable ainsi que respectueux de son environnement naturel.

Le programme

Les travaux de modernisation devront répondre à 3 enjeux :

  • Optimiser la fonctionalité du site en réorganisant les espaces dédiés,
  • améliorer les accès nautiques pour développer le trafic maritime en approfondissant et en élargissant les accès et en modernisant les postes à quai,
  • remplacer les ouvrages vieillissants en améliorant la capacité d’accueil de l’avant-port.

Les études se dérouleront jusqu’à la fin de l’année 2020 et l’année 2021 sera consacrée à l’instruction de la Demande d’Autorisation Administrative. Le début des travaux , quant à lui, est prévu pour le 4ème trimestre 2022 et la date prévisionnelle de fin de travaux est estimée à début 2025.

Le coût du projet est évalué à 110 M€ TTC.

Les modalités de concertation

Afin d’associer le public tout au long du projet, nous menons une concertation préalable selon les recommandations de la Commission Nationale de Débat Public. Deux garants ont été nommés pour accompagner cette démarche qui se déroule en trois étapes :

  • Une réunion publique actant le lancement de la démarche de concertation préalable et présentant les enjeux principaux identifiés par le porteur du projet,
  • un approfondissement de trois thématiques avec des ateliers ouverts à tous,
  • une réunion de clôture de la concertation préalable.

Un bilan de la concertation sera réalisé par les garants et rendu public.

Consulter de l’article en ligne.

Partager cet article :

About souakla

  • Email