vendredi 24 mai 2019
14 mai 2019

Bourgogne-Franche-Comté: la Région compte désormais 51 lycées éco-responsables

La Région Bourgogne-Franche-Comté a créé le label Ecolycée pour récompenser les établissements qui engagent des actions en faveur du développement durable. Une journée d’échanges inter-lycées avait lieu jeudi 9 mai 2019.

 

éco-lycée BFC

 

Lancée il y a trois ans, la démarche Ecolycée essaime 51 établissements (sur les 130 que compte la région) sont désormais engagés dans une démarche de labélisation. Ces 51 lycées étaient conviés jeudi 9 mai 2019 à une journée d’échange, au lycée Olivier de Serres (Quetigny – 21). 175 personnes ont participé aux ateliers et aux débats : des lycéens bien sûr, mais aussi des professeurs, des proviseurs, des agents techniques : « Ca progresse, c’est bien, se satisfait Stéphane Guiguet, vice-président de la Région en charge des lycées. Le label écolycée récompense les lycées qui s’engagent dans une démarche d’éducation, de valorisation des travaux, expériences et actions en faveur du développement durable qui implique tous les acteurs de l’établissement. C’est sur la base du volontariat. Nous n’obligeons personne. Voir autant d’établissement engagés, c’est la preuve d’une vraie prise de conscience de la part du corps enseignant, des élèves, des agents des lycées … »

Une brigade verte à Auxerre

Durant la journée, plusieurs expériences ont été présentées. L’objectif est de partager ses idées et, pourquoi pas, d’aider à les dupliquer dans les autres établissements de la Région. Le lycée Henri Parriat (Montceau-les-Mines – 71) témoignait de la mise en place de ruches dans son enceinte. Le lycée Pierre-Adrien Pâris (Besançon – 25) a présenté son action d’éco-pâturage des espaces verts, réalisée avec un éleveur de mouton. Le lycée Simone Weil (Dijon – 21) présentait sa campagne de sensibilisation et de collecte de papier usager. Quant au lycée Vauban (Auxerre – 89), il était venu avec sa brigade verte formée à la sensibilisation au respect de l’environnement : « Participer à la création d’un espace écologique est un acte responsable et motivant, se réjouit Shakira, élève au lycée Emiland Gauthey à Chalon-sur-Saône (71). Grâce à cette initiative menée avec mon lycée, je me suis rendue compte que la terre se détériorait et j’espère que cette lutte écologique va continuer. »

Partager cet article :

About msakho

  • Email

Ajouter un commentaire

Champ requis *