vendredi 06 décembre 2019
13 juin 2019

Bourgogne-Franche-Comté: les médicaments de demain “made in Bourgogne-Franche-Comté”

Réunissant chercheurs et industriels, le projet MiMédI vise à développer, à Besançon, la fabrication de médicaments innovants élaborés à partir de cellules. Ce projet unique en son genre a pu voir le jour grâce aux fonds européens gérés par la Région Bourgogne-Franche-Comté.

 

médicaments; BFC

 

On les appelle biomédicaments ou médicaments innovants. Issue du vivant, cette nouvelle génération de médicaments est élaborée à partir de cellules, extraites par exemple du sang ou d’une tumeur, prélevées sur un donneur ou sur le patient lui-même. Ils représentent une nouvelle solution de traitement pour des maladies graves, comme le cancer, ou pour favoriser la réussite d’une greffe.

« Les médicaments innovants sont nés il y a 20 ans du travail d’équipes de recherche et il existe aujourd’hui sept médicaments potentiels, expose Pascal Morel, directeur de l’Établissement français du sang (EFS) Bourgogne-Franche-Comté. Aujourd’hui, l’enjeu est de passer au stade de la fabrication de ces médicaments. Notre objectif : que le retour sur investissement bénéficie à la Bourgogne-Franche-Comté, avec des emplois à la clé. »

 

L’alliance des ingénieurs et des biologistes

C’est l’objet du projet MiMedI (microtechniques pour les médicaments innovants) qui associe, à Besançon, depuis 2017, huit partenaires autour des équipes du laboratoire FEMTO-ST de l’Université de Franche-Comté et de l’EFS. Particularité de MiMedI : outre le fait de réunir des partenaires académiques et industriels –six entreprises dont le chef de file du projet Ilsa basé à Marchaux (25)-, il rassemble à la fois des ingénieurs et des biologistes. Quatre-vingt personnes composent cet écosystème innovant autour de la santé et des microtechniques.
Financé à près de 80 % (10 M€) par le Fonds européen de développement régional (FEDER) et par le Fonds régional d’innovation de la Région (584 000 €), MiMedI doit permettre, d’ici 2021, de simplifier la production de ces médicaments innovants – grâce aux apports en microfluidique, automatisme, nano et micro-technologies…- et d’optimiser leur production afin de les rendre moins coûteux et accessibles au plus grand nombre. Un savoir-faire qui sera mis en œuvre en Bourgogne-Franche-Comté, laboratoire des médicaments de demain.

« L’Europe, c’est ça ! MiMedI, représente le plus gros chèque fait par le FEDER en Bourgogne-Franche-Comté depuis 2014, avec 10 M€ sur 13M€ au total. Sans les fonds européens, ce projet n’aurait jamais pu voir le jour. Il répond pleinement à l’objectif de croissance intelligente, durable et inclusive fixé par l’Union européenne et place notre Région comme un des leaders dans le domaine des médicaments innovants. » Patrick Ayache, vice-président de la Région chargé de l’action européenne et internationale.

Consulter l’article (projets en photos)

Partager cet article :

About msakho

  • Email