samedi 14 décembre 2019
8 octobre 2019

Bourgogne-Franche-Comté: entreprises responsables, des exemples à suivre

Bourgogne-Franche-Comté, région, entreprise, RSE, responsabilité, sociale, environnementaleC’est un équilibre à trouver entre efficacité économique, équité sociale et préservation de l’environnement. Accompagnées activement par la Région Bourgogne-Franche-Comté, de plus en plus d’entreprises se penchent sur leur responsabilité sociétale.

Quand Christophe Bertrand, PDG de Simon et Cie à Avallon (89) évoque la démarche RSE (responsabilité sociétale de l’entreprise) qu’il a engagée pour son entreprise spécialisée dans la conception et la fabrication d’étuis, il parle d’abord de « valeurs », de « convictions » et de « bon sens dans les pratiques de tous les jours vis-à-vis des salariés, des clients, des fournisseurs et des collectivités locales ».  Jeudi 3 octobre, l’entrepreneur témoignait de son expérience lors d’une table ronde, dans le cadre du forum régional RSE organisé à la CCI de Besançon.

Cet événement, le premier du genre, a permis de réunir le réseau RSE créé depuis deux ans sous l’impulsion de la Région Bourgogne-Franche-Comté. Organisé  en partenariat avec  le Mouvement français pour la qualité (MFQ) et  la CCI Bourgogne-Franche-Comté,  il a permis de mobiliser une vingtaine de partenaires qui ont présenté les expertises RSE et conseillé  les entreprises dans la mise en place d’une stratégie globale RSE ou d’actions ciblées autour des sept leviers de la norme RSE ISO 26 000 : gouvernance, droits de l’homme, relations et conditions de travail, environnement, développement local, loyauté des pratiques et questions relatives aux consommateurs.

La RSE, tout le monde est gagnant

Le forum a rassemblé   180 participants autour du thème « Boostez votre stratégie,  RSE levier de compétitivité ». Objectif : valoriser les entreprises responsables afin de diffuser la culture RSE et servir de modèle aux autres structures. « C’est une boucle vertueuse d’amélioration continue mais qui demande de la vigilance, de la persévérance et de la détermination » a ainsi expliqué Christophe Bertrand.

Au final, tout le monde y gagne : les salariés se sentent impliqués et sont fiers des initiatives de leur employeur.  « On acquiert aussi une cohérence vis-à-vis de nos clients, c’est un facteur clé de différenciation par rapports à nos concurrents,  poursuit le chef d’entreprise icaunais. Cela nous a également permis de nouer des relations différentes avec nos fournisseurs ».

En 2018, en Bourgogne-Franche-Comté,  700 entreprises, petites et grandes, ont été sensibilisées à la RSE et environ 200 ont été accompagnées dans la mise en œuvre de cette démarche globale. Elles constituent autant d’exemples qui prouvent que responsabilité sociale et compétitivité économique peuvent aller de pair.

« Une volonté citoyenne »

Le premier forum régional RSE s’est conclu avec la remise d’un prix des bonnes pratiques RSE à six entreprises considérées comme exemplaires dans ce domaine.
Pour la catégorie « Emploi », Francis Cottet, conseiller régional délégué à l’innovation sociale, a décerné un trophée à Valérie Masson-Perrin, directrice de Blanchisserie textiles services (BTS) à Franois (25).

Cette entreprise d’insertion par l’activité économique emploie 12 permanents et 34 équivalents temps plein en parcours d’insertion. Elle s’est engagée dans la labellisation RSE il y a 18 mois. « Il s’agissait d’une volonté citoyenne, raconte la directrice. Il y avait un noyau de personnes très motivées au départ et cela s’est révélé un super moyen de management. C’est hyper valorisant pour les salariés car chacun peut intervenir et donner son avis. »

Concrètement, la RSE a infusé dans tous les aspects de la vie de l’entreprise. Elle concerne la protection de l’environnement : utilisation de produits lessiviels éco labellisés, installation d’une cuve pour récupérer les eaux de rejet, pose de nichoirs et d’hôtels à insectes en faveur de la biodiversité, sensibilisation des salariés au tri des déchets et à la lutte contre le gaspillage alimentaire. La qualité de vie au travail a également été améliorée avec l’organisation de séances quotidiennes de réveil musculaire, l’intervention d’une masseuse ou l’aménagement d’espaces de convivialité.

consulter l’article

 

 

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email