vendredi 05 juin 2020
4 avril 2020

Bourgogne-Franche-Comté: les bons plans pour bien vivre son confinement

#restonsalamaison, Bourgogne-Franche-Comté, Région, confinement, conseils, France, vie, pratique

Un seul mot d’ordre : restons à la maison ! C’est la seule manière de ralentir la propagation du coronavirus en France. Depuis la mi-mars, chacun s’adapte et s’organise, tente de trouver des alternatives aux sorties désormais interdites. Que faire en cette période de confinement pour la vivre le mieux possible ? Voici quelques idées made in Bourgogne-Franche-Comté.

Occuper les enfants

Loisirs créatifs
Des modèles d’avions en papier, une boîte anti-ennui, des recettes de cookies et de pâte à modeler comestible… Le département de la Nièvre s’est plié en quatre pour fournir des activités aux marmots. Cliquez ici.
Cette période de confinement signe aussi le grand retour du coloriage, à condition bien sûr de disposer d’une imprimante à la maison. Les musées de Dijon proposent quelques modèles qui permettent de revisiter les collections de la Ville. Cliquez ici.

Activités culturelles
Pendant la durée de la période de confinement, la délégation régionale académique à l’éducation artistique et à l’action culturelle propose un nouveau rendez-vous hebdomadaire, Sortir chez soi ! Chaque mercredi, cette lettre de veille culturelle propose aux élèves, à leurs parents, à leurs professeurs et à tous ceux susceptibles d’être intéressés une sélection de rencontres à distance avec quelques œuvres dans des domaines artistiques très variés : lectures, concerts, expositions, etc. Cliquez ici.

Lectures du soir
L’Académie de Besançon
invite les parents à retrouver le goût de la lecture avec les enfants, en offrant sur sa chaîne Instragram, la lecture d’une histoire différente chaque soir. Cliquez ici.

Écouter de la musique

Musique classique
Ultime œuvre composée par Jean-Philippe Rameau, Les Boréades est rarement présenté au public. La captation de cet opéra, effectuée à Dijon en mars 2019, est disponible gratuitement, jusqu’au 15 mai 2020, sur la plateforme de streaming de France Télévision. Cliquez ici.
Par ailleurs, à partir de samedi 4 avril, profitez de retransmissions inédites de six opéras présentés à l’Opéra de Dijon au cours des dernières saisons ainsi que les huit premières symphonies de Beethoven. Cliquez ici.
L’orchestre Victor-Hugo Franche-Comté est l’un des plus prolifiques de France en matière d’enregistrement discographique. Les œuvres de l’ensemble régional sont disponibles sur les plateformes d’écoute comme Deezer ou Spotify.

Musiques actuelles
L’équipe de La Rodia à Besançon propose chaque jour des playlists pour ambiancer nos journées et soirées confinées : 100 % dub, le retour du boogie, jazz, piano, pour cuisiner ou buller… Cliquez ici.

Autre scène de musiques actuelles, La Vapeur à Dijon met en ligne sur sa page Facebook des conférences audio pour réviser vos classiques et l’histoire du rock. Cliquez ici.

Avec les enfants
Star des cours de récré, le musicien bisontin Aldebert vient de démarrer une grande tournée… à la maison ! Chaque semaine, il offre à ses fans un best-of de son album Enfantillages et accueille des invités surprises. Cliquez ici.
Dans ses playlists, La Rodia a également pensé aux familles avec une sélection de titres pour danser avec ses enfants, du Livre de la Jungle à Nirvana. Défoulement collectif garanti ! Cliquez ici.
Et si vos enfants ne connaissent pas encore cette œuvre incontournable, c’est le moment ou jamais de leur faire découvrir Pierre et le loup de Serge Prokofiev, dans la version de l’Orchestre Victor-Hugo Franche-Comté qui a imaginé une suite au conte : Le canard est toujours vivant ! Avec Jacques Gamblin dans le rôle du récitant.

 

Se cultiver dans son salon

Un tour au musée
Le MoMA à New-York, L’Hermitage à Saint-Petersbourg, The National Gallery à Londres : Google Arts & Culture vous emmène dans les collections des plus prestigieux muséesdont le musée Nicéphore Nièpce de Chalon-sur-Saône dédié à l’inventeur de la photographie. Quatre magnifiques expositions en ligne sont donc à découvrir depuis votre canapé. Cliquez ici.
La plupart des autres musées de Bourgogne-Franche-Comté mettent également à profit cette période de fermeture pour partager leurs plus belles œuvres et en révéler les secrets. Le musée Courbet d’Ornans vient à vous tous les jours sur Facebook (cliquez ici), le musée des beaux-arts de Dole présente ses joyaux sur ce site et le musée des beaux-arts et d’archéologie de Besançon alterne quiz, rebus et rubriques “Bon à prendre”. Cliquez ici.

Au théâtre ce soir
Le Centre dramatique national de Besançon vous offre en streaming les captations intégrales de ses trois deniers spectacles : Le Pont du Nord, Meaulnes (et nous l’avons été si peu) et Bérénice. Cliquez ici.

Apprendre ou réviser
Connaissez-vous bien votre géographie ? Le département de la Nièvre vous conduit à la découverte des 101 départements français (qui fêtent leurs 230 ans d’existence en 2020). Cliquez ici.
Et à Besançon, les étudiants internationaux du Centre de linguistique appliquée (CLA) proposent des tandems linguistiques via les réseaux sociaux. Objectif : se perfectionner dans une langue étrangère ou simplement échanger en français pour s’ouvrir (!) au monde. Cliquez ici.

Découvrir la Bourgogne-Franche-Comté  en s’amusant
Si vous ne connaissez pas le site Les Merveilles de Bourgogne-Franche-Comté, c’est le moment ou jamais de vous y connecter ! Culture, gastronomie, paysages, traditions, innovations : Bourgogne-Franche-Comté Tourisme vous offre une découverte de la région en plus de cent étapes croustillantes. Au programme : secrets, dessins, anecdotes, cartes, vidéos et quiz… Un diplôme d’ambassadeur récompensera les plus curieux et perspicaces. Cliquez ici.

Choisir des films tournés près de chez nous
Vous voulez profiter du confinement pour visionner quelques bons films ? Pourquoi ne pas sélectionner, sur votre plateforme de VOD préférée, des longs métrages qui donnent le sourire et qui ont, en plus été tournés en Bourgogne-Franche-Comté, comme :

  • Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part d’Arnaud Viard (d’après le roman d’Anna Gavalda) avec Jean-Paul Rouve et Alice Taglioni.
  • Je promets d’être sage de Ronan Lepage avec Léa Drucker et Pio Marmaï
  • Ce qui nous lie de Cédric Klapisch avec Pio Marmaï et Ana Girardot
  • Rosalie Blum de Julien Rappeneau avec Noémie Lvovsky et Kyan Khojandi

Ces films ont tous été cofinancés par la Région – Plus d’infos

Abonné à Netflix ? Vous pouvez aussi  déguster Le goût du vin (Uncorked en VO) un film américain tourné dans les vignes de Chablis et sorti le 27 mars. La bande annonce ici.

consulter l’article

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email