dimanche 21 avril 2019
17 avril 2019

Nouvelle-Aquitaine: bâtisseur de la construction durable

La société coopérative Nobatek-INEF4, basée à Anglet (64) œuvre pour la transition énergétique du bâtiment et écrit le futur de la construction durable, depuis la recherche jusqu’à ses applications les plus concrètes.

 

Nouvelle Aquitaine; bâtiment durable

 

Le bâtiment reste un secteur à forte consommation énergétique, ainsi qu’un gros producteur de déchets. Mais la filière progresse, peu à peu, et le laboratoire d’innovations angloy n’y est pas étranger. Si son siège est toujours dans les Pyrénées-Atlantiques, Nobatek-INEF4 est aussi présente en Gironde depuis 2009. Cette implantation est née de « la volonté d’engager des projets avec l’université de Bordeaux », se souvient Jérôme Lopez, responsable innovation et valorisation, basé à Talence. Sur ces deux sites se dessine l’habitat de demain. « La France est un bon élève en matière de construction neuve », constate Frédéric Betbeder, responsable du pôle service et innovation. Mais avec des besoins énormes dans l’ancien, il s’agit de « généraliser des procédés et techniques d’économie d’énergie sur le parc vieillissant ». L’une des difficultés est donc d’intervenir sur des immeubles généralement habités. Pour cela, une parade a été trouvée avec la mise au point d’un système de ventilation et de préchauffage de l’air par la façade. Ainsi, « on travaille la réhabilitation par l’extérieur en augmentant les performances et le confort des habitants, sans trop entrer dans les logements », résume Frédéric Betbeder.

 

Un fort soutien régional

L’évolution de la filière passe par la montée en compétences de ses acteurs. Pour une intégration rapide des nouveautés, l’entreprise met au point un outil pédagogique à destination des étudiants et artisans. Dans ce programme numérique, l’apprenant se trouve immergé en situation réelle. « Ce type d’outil est déjà utilisé dans l’aéronautique, on s’en est inspiré pour l’appliquer au bâtiment », résume Jérôme Lopez. « C’est aussi un excellent moyen de valoriser nos formations auprès des jeunes », ajoute le directeur général, André Falchi. De la recherche en amont à la mise en oeuvre, en passant par la conception et la formation, Nobatek-INEF4 intervient à tous les niveaux du processus. Et quand c’est fini, la mission se poursuit avec la garantie de performance des opérations. Il y a parfois une marge entre le résultat final et celui qui est attendu sur le papier. « Les maîtres d’œuvre ont de grosses attentes et nous les accompagnons avec des outils de mesure précis dans la vérification des performances du bâtiment », explique Frédéric Betbeder. Ainsi, « cinq ans après sa construction, le bâtiment du Projet Darwin à Bordeaux affichait une performance quasi égale à celle annoncée dans le projet », se réjouit le responsable. Depuis le début de l’aventure, la Région figure parmi les soutiens du projet. Dans cette société coopérative (SAS-SCIC), « il n’y a pas de dividendes, nos associés sont des partenaires qui viennent non pas pour leur propre intérêt, mais pour l’intérêt général de la filière », explique André Falchi. Ainsi chaque euro gagné est-il réinvesti dans de nouveaux projets. Afin que l’innovation devienne une solution concrète et applicable.

Consulter l’article

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email