mercredi 20 novembre 2019
25 avril 2019

Auvergne-Rhône-Alpes: Hydrogène, la Région main dans main avec ses partenaires européens

Le Land du Bade-Wurtemberg a passé la présidence des “Quatre Moteurs pour l’Europe” à la Lombardie, jeudi 11 avril 2019. Les fruits de cette coopération sont nombreux. Focus sur l’industrie automobile de demain.

 

Avec la Lombardie en pilote, le Bade-Wurtemberg, Auvergne-Rhône-Alpes et la Catalogne, sont quatre régions puissantes au cœur de l’Europe qui coopèrent depuis près de 30 ans.
Forts de cette longue alliance, les partenaires français et allemand ont fait candidature commune pour répondre à l’appel à projet “All-Fra-Tech” : lancé par le ministère allemand de l’Éducation et de la Recherche en 2016, il vise le développement de solutions de mobilité innovantes.Le pôle de compétitivité régional CARA, et son homologue allemand, ont décroché une subvention de 3 M€ pour financer deux projets : la recharge de véhicules électriques par induction ; l’autonomie des véhicules et la longévité des batteries.
Conscients des enjeux de la filière, les élus régionaux rhônalpins ont d’ailleurs doublé ce soutien d’un financement supplémentaire de 2 M€ en mars 2018.Les Quatre Moteurs à Bruxelles

Dans le prolongement de cette initiative, les “Quatre Moteurs pour l’Europe” ont organisé une journée de rencontres avec la Commission européenne, le 21 janvier. Cette mission conduite par la ministre d’État du Bade-Wurtemberg s’intitulait « Le futur de l’industrie automobile ». Objectif ? Informer sur les enjeux de transformation de cette filière pour que la Commission les prenne en compte dans les prochains programmes européens. L’enjeu de décarbonisation a naturellement occupé une place majeure dans ces échanges.

Zero Emission Valley en Auvergne-Rhône-Alpes, et au-delà

En parallèle, la Région Auvergne-Rhône-Alpes déploie un projet d’équipement du territoire en stations de ravitaillement en hydrogène. Les entreprises et collectivités sont incitées à acquérir des véhicules à pile à combustible pour promouvoir la mobilité bas carbone.
Ce projet phare du mandat de l’Exécutif régional prévoit la création de 20 stations de charge et la mise en circulation de 1000 véhicules à hydrogène en 2023, notamment des véhicules de livraison qui ont un impact important sur la qualité de l’air.
En utilisant le levier de l’investissement public, les élus espèrentcréer un effet d’entraînement sur toute la filière automobile et, dans un second temps, en association avec leurs partenaires européens, hisser son développement au rang des filières américaine ou chinoise.

Partager cet article :

About msakho

  • Email