lundi 13 juillet 2020
15 janvier 2020

Auvergne-Rhône-Alpes: la Région prend les rênes des transports dans l’Ain et le Cantal

Auvergne-Rhône-Alpes, région, tranport, bus, interurbain, départementsDepuis début 2020, les transports scolaires et interurbains de l’Ain et du Cantal sont gérés en direct par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, qui souhaite profiter de ce transfert pour « mieux coordonner les différents modes de transport et améliorer l’offre ».

Le 1er janvier, les délégations de compétence concernant les transports scolaires et interurbains dans les départements de l’Ain et du Cantal ont pris fin. À présent, la Région les gère donc en direct comme en Ardèche, dans la Drôme, en Savoie et Haute-Savoie. Les autres départements restent pour l’instant en délégation (gestion du Conseil départemental), mais la délégation du Puy-de-Dôme prendra également fin en 2020 : le 1er juin prochain.

Dans l’Ain, 39 000 élèves sont transportés chaque jour, avec des services spécialisés pour les scolaires. Du côté des lignes interurbaines, le réseau départemental (car.ain.fr) est composé de 32 lignes régulières exploitées par 5 transporteurs. En 2017, sur ces lignes, 880000 voyages ont été recensés. Dans le Cantal, le service routier assure la mobilité de 5000 élèves, dont 3600 par les transports scolaires, qui desservent 208 circuits spéciaux mis en place à la rentrée de septembre 2019, et près de 1300 par le réseau Cantal Lib’.

Nouveau gestionnaire des transports scolaires et interurbains sur ces 2 départements, la Région s’engage bien sûr à « maintenir un service de proximité et assurer la continuité ». Martine Guibert, vice-présidente de la Région déléguée aux transports, précise encore : « Notre volonté était que ce transfert s’opère de la façon la plus neutre possible pour les usagers, qu’ils bénéficient du même service. Notre rôle de chef de file mobilité étant renforcé, nous allons pouvoir mieux coordonner les différents modes de transport dans l’objectif d’améliorer l’offre. C’est l’un des avantages de ce transfert de compétence. »

Consulter l’article

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email