jeudi 18 juillet 2019
11 mars 2019

Auvergne-Rhône-Alpes: plan de lutte et de prévention contre les violences faites aux femmes

Le 8 mars a été l’occasion pour la Région Auvergne-Rhône-Alpes d’annoncer une série d’actions : mettre à l’abri les femmes lors de violences conjugales, assurer la sécurité dans les TER ou encore sensibiliser les lycéens.

 

Plan violences faites aux femmes; Auvergne Rhône Alpes

 

« Une femme meurt tous les 3 jours à cause des violences conjugales » a rappelé Maryvonne Bin Heng la présidente de l’association Filactions, soutenue par la Région pour ses opérations de sensibilisation de lutte contre les violences sexistes notamment auprès des lycéens. « Plus on parle de ce fléau, mieux on améliore la condition des femmes » explique cette pionnière de l’action en faveur de l’égalité entre les sexes. « Le chantier est énorme » constate-elle après une quinzaine d’années d’engagement. Auvergne-Rhône-Alpes est particulièrement concernée puisque c’est la 2e région française, après l’Ile-de-France, en nombre de femmes tuées par leur conjoint.

Béatrice Berthoux, la vice-présidente déléguée aux lycées, a confirmé l’engagement de la Région en matière d’éducation dans les lycées grâce à des actions collectives menées par les enseignants grâce au dispositif « Actions découvertes ». Elle a annoncé la possibilité d’utiliser prochainement le Pass’Région pour financer des cours d’auto-défense, notamment pour les jeunes filles, en lien avec des associations sélectionnées en amont.

Autre axe développé par le président de Région Laurent Wauquiez, le renforcement des lieux d’hébergement d’urgence avec la dotation d’un fonds d’un million d’euros supplémentaires. La Région soutient déjà ces structures, comme par exemple la Maison des amis du monde entièrement rénovée et inaugurée par l’association Habitat et Humanisme à Lyon, qui accompagne des femmes violentées et leurs enfants.

Enfin, la Région poursuit ses efforts de sécurisation dans les TERdont elle est en charge. Il y avait urgence : en dix ans, le nombre d’agressions sexuelles a augmenté de 20 % ! La Directrice de la sûreté ferroviaire a constaté une amélioration de la situation en 2018 grâce au doublement des équipes de la SUGE (financé par la Région) qui patrouillent dans les gares et les trains.
Les élus ont également fait le point sur le déploiement de caméras de surveillance dans 33 gares du réseau ferré et rappelé la création du Centre régional à la pointe de la technologie, supervisant les images en temps réel.

Consulter l’article

Partager cet article :

About msakho

  • Email