jeudi 18 octobre 2018
20 juillet 2018

Auvergne-Rhône-Alpes: la Région labellisée Fabcity

À l’occasion de la 3ème édition du FabCity Lab Summit, qui s’est tenu à Paris mi juillet, la candidature de la Région pour le label « Fabcity » a été retenue.

Auvergne-Rhône-Alpes fait partie des 10 nouveaux labellisés FabCity, aux côtés de Belo Horizonte (Brésil), Kamakura (Japon), Puebla (Mexique), Velsen (Pays-Bas), Sorocaba ( Brésil), Mexico City (Mexique), Séoul ( Corée du Sud), Zagreb (Croatie) et Oakland (USA).

La région bénéficie en effet d’un éco-système de plus de 50 lieux de « fabrication numérique » plus communément désigné sous le nom de « Fablab » sur l’ensemble du territoire, en lien avec les actions du Campus Région du numérique, ouvert en septembre 2017 et qui s’étendra sur Charbonnières-Les-Bains à compter de 2020.

Né en 2002, au sein du Massachusetts institute of technology (MIT), sous la houlette le professeur Neil Gershenfeld, le fab lab a pour ambition de démocratiser les nouvelles technologies liées au développement du numérique et offre au grand public, aux start-ups, la possibilité d’utiliser des machines à commande numérique de niveau professionnel, accessibles et peu coûteuses. Depuis le modèle s’est développé au quatre coins de la planète.

Le mouvement Fab City est un projet mondial qui vise à développer des villes ou territoires durables et autonomes en repensant leur modèle : « produire localement ce qui est consommé en se basant sur toutes les technologies des Fab Labs ». Le concept de Fab City s’est depuis étendu au sein d’un réseau international composé d’une vingtaine de membres labéllisés : des villes, dont 3 en France (Toulouse, Paris et Brest), des régions, voire des pays comme le Bhoutan. Il invite à repenser l’impact de la fabrication numérique pour relocaliser la production industrielle, alimentaire et énergétique sur le territoire urbain, notamment grâce au principe de l’économie circulaire et à des méthodes telles que l’impression 3D ou la découpe laser.

lire l’article

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email

Ajouter un commentaire

Champ requis *