lundi 11 décembre 2017
17 novembre 2017

Hauts-de-France: dernière ligne droite pour l’Agence européenne des médicaments

On croise les doigts ! L’Agence européenne des médicaments (AEM), implantée à Londres depuis plus de 20 ans, va-t-elle s’installer à Lille ? Réponse le 20 novembre. La mobilisation de tous les acteurs est au plus fort. Dernier appui en date le président de la République, Emmanuel Macron. Lors de son passage dans la région le 13 novembre, il a déclaré qu’il défendait “avec beaucoup de force” la candidature lilloise et y “mettrait tout son poids“.

En tout, 19 villes – dont Lille, Milan, Barcelone, Amsterdam, Helsinki, Copenhague… – se positionnent pour devenir le siège de la très convoitée AEM. “Tous les concurrents sont sérieux mais on a nos chances et on se bat au maximum”, a indiqué le président Xavier Bertrand.

“We are waiting for you”

C’est le slogan choisi pour faire passer le message aux agents de l’AEM et à leurs familles et marquer la mobilisation de l’État, la Région, la Métropole européenne de Lille et la ville de Lille : “We are waiting for you”.

Quelle que soit la décision du 20 novembre, le bâtiment baptisé “Biotope”, juste à côté du siège de Région, sortira de terre en mars 2019. Les travaux ont déjà démarré.

Accueillir l’AEM, oui mais pourquoi ?

Parce que l’AEM est un fleuron scientifique. L’AEM joue un rôle déterminant dans la coopération européenne autour de l’innovation et de la recherche scientifique en santé publique et pour l’évaluation des demandes d’autorisation de mise sur le marché de médicaments à l’échelle européenne. Avec son pôle d’excellence Eurasanté, la région Hauts-de-France s’est déjà positionnée sur la santé et l’innovation. Accueillir l’AEM conforterait son choix et affirmerait son attractivité.

Parce que l’AEM est un gage de retombées économiques. Avec plus de 36 000 visites de scientifiques à l’année et 900 emplois directs, l’installation de l’AEM à Lille aurait un impact économique important.

Parce que l’AEM est aussi un enjeu d’image. En attirant une grande institution européenne, les Hauts-de-France affirment leur place de grande région innovante à l’échelle européenne.

La Région mobilisée

Les Hauts-de-France ont des atouts et le font savoir. Site Internet dédié, vidéo de promotion et campagne sur les réseaux sociaux : les Hauts-de-France se mobilisent pour relever le défi. Il faut dire que nos atouts pour séduire sont nombreux : situation géographique connectée à toute l’Europe, réseau d’infrastructures de transport et de mobilité unique en France, offre immobilière, cadre de vie de qualité, mais aussi un environnement de santé et de recherche d’excellence, avec notamment le pôle Eurasanté.

Les entreprises aussi

Le 2 novembre, 59 dirigeants ou acteurs influents du développement économique de la région ont écrit une lettre ouverte au Président de la République pour l’encourager à soutenir la candidature de Lille. Parmi eux, les patrons de six des treize entreprises milliardaires en chiffre d’affaires et dont les sièges multinationaux sont dans la région. Auchan, Leroy-Merlin-Adéo, Roquette, Lesaffre, Norauto-Mobivia ou Bonduelle. Dans la liste, on trouve aussi Ramery, Paul, La Redoute, La Voix du Nord, OVH ou Rabot-Dutilleul.

Plus que quelques jours à patienter…

Cet article Agence européenne des médicaments : dernière ligne droite ! est apparu en premier sur Région Hauts-de-France.

Consulter l’article

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email