mardi 14 juillet 2020
6 janvier 2020

Pays de la Loire: une nouvelle ambition régionale pour l’alimentation et la santé 

« Que ton aliment soit ta seule médecine », disait Hippocrate ! Traiter le lien entre l’alimentation et la santé est donc une nécessité dont la Région des Pays de la Loire a choisi de faire une priorité à travers un plan dédié voté à l’occasion de la dernière session régionale. Explications en quatre étapes.

Le contexte

En France, un tiers des cas de cancer seraient évitables par une alimentation plus équilibrée. En Pays de la Loire, 11 % des Ligériens sont en situation d’obésité et 31 % sont en surpoids. Le nombre de personnes prises en charge pour un diabète est en augmentation croissante ces dernières années.

L’engagement du Conseil régional

« Même si ce n’est pas une compétence dédiée, l’association alimentation – santé est devenue une priorité régionale », indique Lydie Bernard, vice-présidente de la Région déléguée notamment à l’agriculture et l’agroalimentaire. « C’est une stratégie inédite pour une collectivité comme la Région. Jamais une Assemblée régionale n’avait adopté une telle ambition alliant ces deux thématiques. » L’enjeu est très fort. Il touche l’ensemble de la population ainsi que tous les acteurs de la filière agro-alimentaire. « Nous avons choisi de traiter le lien entre l’alimentation et la santé avec l’aide des agriculteurs, des professionnels de la pêche, mais aussi de la grande distribution, de l’éducation, de la médecine et du sport, pour œuvrer en faveur d’une meilleure alimentation, avec pour objectif de préserver la santé de chacun », souligne Christelle Morançais, présidente de la Région.

Une action enracinée dans une stratégie globale

En 2017, une stratégie régionale “de notre terre à notre table” a été conduite, permettant, par exemple, de mener des actions de sensibilisation dans les lycées, avec notamment : l’approvisionnement des restaurants scolaires de produits 100 % français, 50 % régional et 20 % sous signes de qualité ; la création d’un menu Loire-Océan, 100 % ligérien. La nouvelle ambition régionale Alimentation – Santé marque donc une nouvelle étape et la volonté de la Région d’accélérer la sensibilisation du grand public, et notamment des jeunes.

Les contours de la nouvelle ambition Alimentation santé 2020

20 M€ seront mobilisés par le Conseil régional sur les trois prochaines années pour :

  • Mener des actions de sensibilisation auprès du grand public, avec notamment la première semaine régionale du bien manger (événements de sensibilisation sur tout le territoire, organisation de portes ouvertes dans les exploitations agricoles, mise en avant des actions éducatives ligériennes sur la thématique Alimentation Santé, etc.). Des actions spécifiques à destination des jeunes, en particulier les lycéens, seront également déployées (actions de prévention et d’éducation menées au sein de la restauration scolaire, campagne de communication, etc.). « Par ailleurs, pour valoriser les métiers de la restauration et redonner l’envie de s’alimenter aux personnes âgées dénutries, la Région va notamment s’appuyer sur un concours de chefs cuisiniers en EHPAD », complète Lydie Bernard.
  • Défendre la fonction nourricière de l’agriculture et encourager une action sur les modes de production. Cela se traduira par le lancement d’un appel à projets associant modernisation agroalimentaire et alimentation santé, un soutien régional spécifique à une production durable et responsable, etc. Ces actions sur les modes de production comportent également un volet lié aux déterminants extérieurs (eau, air, climat). La reconquête de la qualité de l’eau destinée à l’alimentation en eau potable des Ligériens est notamment un défi à relever pour la Région.

« Chacun, à son niveau, peut prendre part à ce défi. Il est essentiel que notre ambition régionale mobilise l’ensemble des acteurs ligériens : producteurs, collectivités territoriales, associations, scientifiques, organismes de recherche, Technocampus, industries agroalimentaires, chambres consulaires, syndicats interprofessionnels, etc. »

Lydie Bernard, vice-présidente de la Région déléguée notamment à l’agriculture et l’agroalimentaire.

Consulter l’article

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email