samedi 21 octobre 2017
5 octobre 2016

Ile-de-France: 10.000 nouvelles places de parking à proximité des gares

stif_infographie_parc_relais_bLe 5 octobre prochain Valérie Pécresse va proposer au Stif de développer les Parcs Relais aux abords des gares d’ici à 2020.

Parce que derrière un usager des transports en commun se cache bien souvent un automobiliste, Valérie Pécresse proposera le 5 octobre au conseil du Stif (Autorité organisatrice des transports en Île-de-France) la création de 10.000 places supplémentaires de Parcs Relais aux abords des gares d’ici à 2020, pour un budget de 75 millions d’euros. Objectif : inviter les Franciliens de Grande couronne notamment à privilégier les transports en commun. Une incitation qui passe par l’offre de services adaptés et de qualité comme les Parcs Relais.  Des équipements plébiscités par les utilisateurs. À ce jour, 78% des voyageurs qui fréquentent un parc labellisé « Parc Relais » se disent satisfaits contre seulement 33% pour les voyageurs utilisant un parc non labellisé.

À l’heure actuelle, il en existe 17.000 en Île-de-France. Accessibles par abonnement (entre 0 et 40€  par mois en grande couronne), elles permettent de bénéficier d’une place de stationnement garantie dans un espace sécurisé équipé de vidéosurveillance et de dispositifs anti-intrusion.

 

Plus de 2.000 nouvelles places en 2016-2017

1.879 places sont d’ores et déjà en travaux ou programmées : Longueville (389 places), Moret-Veneux-les-Sablons (600 places), Nanteuil-Saâcy (400 places), Verneuil-l’Étang (360 places), Bussy-Saint-Georges (130 places). Et six autres opérations représentant 1.214 places vont être présentées au Stif pour la période 2016-2017 : Mormant (340 places), Villiers-Neauphle-Ponchartrain (265 places), Champagne-sur-Seine (178 places), Saint-Mammes (85 places), Dammartin-Juilly-Saint-Mard (296 places), Garancières-la-Queue (50 places).

« Aujourd’hui je veux redonner à la voiture toute sa place dans cette chaîne de déplacement quotidien car c’est un maillon important qu’il ne faut plus stigmatiser de manière dogmatique mais qu’il faut au contraire réintégrer dans la politique globale de mobilité, assure Valérie Pécresse, présidente de la Région et du Stif. En grande couronne, c’est même un élément clé de la multimodalité. C’est pourquoi j’ai décidé de créer dans les 5 ans à venir 10.000 places de Parc Relais pour permettre à tous d’accéder aux transports en commun dans de bonnes conditions. »

Consulter l’article

Partager cet article :

About aurélie Radogewski

  • Email