samedi 22 septembre 2018
19 juin 2018

Séminaire de lancement du cycle d’études franco-marocain «Régions 2021» à Casablanca

Un séminaire de lancement du projet de renforcement des capacités des élus et cadres des Régions marocaines, élaboré par la Région Occitanie, se tiendra le lundi 25 juin 2018 à Casablanca.

Organisé dans le cadre du partenariat stratégique qui unit l’Association des Régions du Maroc et Régions de France, ce projet intitulé Cycle d’études franco-marocain « Régions 2021 » vise la formation, entre 2018 et 2021, de 280 élus régionaux et 262 cadres à fortes responsabilités des Conseils de région marocains. Il bénéficie du soutien financier de l’Agence Française de Développement (AFD) et de l’appui institutionnel de la Direction Générale des Collectivités Territoriales (DGCL) du Maroc. il s’étalera sur une durée de trois ans (2018-2021).

Le séminaire de lancement réunira de hauts responsables régionaux des deux parties, des élu(e)s et des cadres des régions, des experts et des universitaires. L’objectif de ce séminaire est de présenter les principaux axes du cycle d’études, des objectifs spécifiques liés à la formation des cadres et des élu(e)s en matière d’élaboration et de mise en oeuvre des projets de   développement territorial.

Ce séminaire sera également une occasion pour présenter la méthodologie du diagnostic des besoins en formation en vue d’un meilleur ciblage des actions à programmer.

Un processus de régionalisation avancée au Maroc

Au Maroc, le processus de Régionalisation avancée a connu ces trois dernières années une accélération substantielle, à travers, notamment, l’adoption de nouvelles lois organiques relatives aux collectivités territoriales, la mise en œuvre d’un nouveau découpage territorial et l’élection en 2015 d’instances au niveau des 12 Régions du Royaume.

Le Maroc a ainsi fait le choix d’instaurer un nouveau mode de gouvernance territoriale, reposant sur des Régions dotées de ressources et de compétences propres, qui ont vocation à devenir les pilotes du développement intégré et durable de leur territoire, en matière économique, sociale, culturelle et environnementale. Les Conseils de Région se sont vus transférer de nouvelles compétences, qu’ils se doivent de maitriser, pour accompagner, favoriser et mettre en cohérence ce développement.

Ces responsabilités qui leur incombent désormais ne peuvent être assumées avec succès sans un renforcement préalable des capacités des élus et des personnels des collectivités régionales, tant en termes de gestion institutionnelle, de pratique démocratique que de politiques de développement territorial.

Un fort besoin de formation

Les Conseils régionaux doivent pouvoir disposer, en continu, de ressources humaines compétentes, qualifiées et professionnelles, aux côtés d’élus maîtrisant pleinement les compétences et outils de la collectivité, capables de conduire ensemble le changement et de mettre en œuvre les réformes. Et ce, d’autant plus que la Région est, par ailleurs, investie par la Loi de responsabilités stratégiques en matière de développement des compétences humaines au sein des collectivités de son territoire.

Les Régions françaises, qui ont vécu antérieurement un processus de décentralisation et de modernisation de l’action publique, conjugué plus récemment à une réforme territoriale majeure portant leur nombre de 27 à 18, suivent avec intérêt les réformes marocaines. Dans le cadre d’une relation franco-marocaine multiforme d’exception, neuf de ces Régions françaises coopèrent d’ailleurs de longue date avec des collectivités territoriales marocaines et leur apportent un appui dans la mise en œuvre de la décentralisation, avec le concours de leur Gouvernement respectif, au titre du Fonds de soutien conjoint à la coopération décentralisée francomarocaine ou de la Facilité de financements pour les collectivités territoriales françaises (FICOL).

C’est dans ce contexte très favorable, porteur de dynamiques nouvelles et de renforcement du partenariat franco-marocain, que la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée, déjà très active dans le Royaume (Maison de l’Occitanie à Casablanca, coopérations décentralisées), a souhaité s’engager aux côtés de l’Association des Régions du Maroc, en collaboration avec l’association Régions de France, dans un projet de renforcement des capacités des cadres et des élus des Conseils des régions marocaines.

 

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email

Ajouter un commentaire

Champ requis *