12 juin 2019

La Sarre accueille les Régions dans son bureau parisien

Sarre, Région, France, Allemagne, Europe

La Sarre et son secrétaire d’Etat aux Affaires européennes Roland Theis ont accueilli le 11 juin 2019 les Présidents Hervé Morin et Jean Rottner dans le bureau de représentation du Land à Paris. Deux semaines après les élections européennes, cette rencontre était placée sous le signe du renforcement de la coopération franco-allemande.

Signé le 22 janvier dernier par Emmanuel Macron et Angela Merkel, le traité d’Aix-la-Chapelle ouvre de nouvelles perspectives de coopération entre les Régions et Länder. Au travers notamment de son chapitre 4, le nouveau traité devrait permettre de renforcer le dialogue politique et institutionnel entre les Régions françaises et les Länder allemands sur des sujets essentiels tels que la décentralisation, le fait régional, le rapport Etat/Régions…. Le traité ouvre la voie à la différenciation des politiques entre Régions, une problématique importante pour les Régions françaises dans leur globalité.

Même si elles n’ont pas été associées à son élaboration, les Régions françaises se félicitent de la signature de ce nouveau Traité et entendent lui donner corps à travers leurs nombreuses coopérations avec les Länder.

Le laboratoire de Grand Est

Seule Région frontalière avec l’Allemagne, la Région Grand Est développe ainsi de nombreuses coopérations avec le Land de Sarre, partenaire historique de l’Alsace. Avec le nouveau Traité, “le rôle des uns et des autres se clarifie”, a souligné Jean Rottner. Et que ce soit en matière de santé, de mobilité ou d’intelligence artificielle, “les projets sont là.  Nous pouvons travailler ensemble sans attendre un déterminisme national qui nous oblige à le faire”, a poursuivi le Président de Grand Est.

Pour Hervé Morin, le laboratoire constitué de la Sarre et de Grand Est “pourrait servir de modèle à des coopérations entre Régions françaises et Länder allemands au delà du transfrontalier. Le traité d’Aix-la-Chapelle le permet”. Et encore plus dans le contexte du Brexit qui pousse les autres Régions françaises à se tourner davantage vers leurs partenaires d’Europe continentale.

Ainsi, le nouveau traité devrait permettre de renforcer les liens très étroits déjà existants entre les Régions françaises et les Länder dans les domaines-clés de l’enseignement supérieur et la recherche ou de la mobilité des jeunes, étudiants et apprentis.

“L’Allemagne est pour nous en France une source d’inspiration pour construire un régime qui assure une plus grande autonomie aux collectivités et Régions”, a conclu le Président de Régions de France.

 

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email