dimanche 19 novembre 2017
17 mars 2017

Salon RUE2017: une réunion commune Enseignement supérieur/Recherche/Economie

RUE2017, Region, France, commission, enseignement superieur, recherche, economie, innovationRégions de France était partenaire de RUE 2017, le rendez-vous des professionnels de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et des acteurs économiques et institutionnels, les 16 et 17 mars au Palais des Congrès de Paris. Les commissions Enseignement supérieur/recherche et Développement économique y ont tenu une réunion commune sur le champ de la valorisation, de l’internationalisation, de l’attractivité et de l’utilisation des programmes H2020.

La tenue de cette commission commune dans le cadre du salon annuel de l’enseignement supérieur et de la recherche était un symbole fort du partenariat engagé par les Régions avec le monde de l’enseignement supérieur et de la recherche. En interne, les Régions maximisent les coopérations entre domaines, à l’image de ce qu’elles entreprennent dans leurs actions publiques au sein de leurs écosystèmes institutionnels.

Quatre sujets étaient à l’ordre du jour de cette réunion exceptionnelle, présidée par Anne Besnier, présidente de la Commission Enseignement supérieur/Recherche:

  • Valorisation : Gouvernance, financement, et devenir des Sociétés d’Accélération du Transfert de Technologies (SATT), Incubateurs, Accélérateurs ?
    Interventions de Claude Girard, directeur du programme Valorisation, CGI, et de Laurent Baly, président de l’Association des SATT. Le CGI a présenté la réflexion lancée en son sein sur les possibilités des Régions d’entrer au capital des SATT (société d’accélération de transfert de technologies). Cela passerait par une dilution de la part Etat, tout en conservant une part importante pour les organismes de recherche. Le CGI souhaite que les conseils d’administration restent resserrés. Onze Régions ont des postes d’observateurs au sein des SATT. Quatre Régions ont déjà manifesté un intérêt fort de rentrer au capital de SATT. Rapprochement des incubateurs et des SATT : dans 3 Régions des échanges Etat-SATT-Région sont menés.
  • Attractivité des territoires, présentation de Business France. Déclinaison des conventions en Régions, les objets clés de la réussite dans la compétition internationale, et des sites. Quelles conditions d’accueil des talents étrangers dans nos sites ? Intervention de Lorenzo Cornuault,  Directeur Délégué Business France. Les Régions réaffirment leur volonté de mener ces projets d’attractivité avec notamment le concours de Business France et des Métropoles. La Commission invite les Régions à décliner la convention Régions de France/Business France signée en septembre 2016 dans chacune de Régions de France. Business France propose aux Régions des conventions souples qui donnent un cadre et marquent l’ambition de travailler ensemble, notamment sur l’attractivité. Pays de la Loire, Normandie, PACA ont déjà signé. Business France met en place de nouveaux CCFR (correspondants chefs de file en Région) avec les Agences de développement en Région. Business France nous alerte sur la disparité des capacités des Agences régionales de développement et indique que les Métropoles ont souvent des budgets importants consacrés à l’attractivité des investisseurs étrangers. Un vrai débat s’instaure sachant que 30 à 40% des projets et des emplois sont concentrés dans les Métropoles.
  • Plan investissement d’avenir (PIA 3 régionalisé). Quelles conditions de mise en oeuvre/ de conventionnement avec les Régions. Quel financement des projets des pôles de compétitivité? Intervention de Jean-Luc Moullet, Directeur de programme, CGI. Les pôles de compétitivité pourront candidater à l’enveloppe régionalisée du programme d’investissement d’Avenir régionalisé (PIA3) pour financer leur projet mais pas leur fonctionnement. Concernant l’appel à candidature, le CGI attend d’ici le 30 avril une lettre d’intention des Régions expliquant ce qu’elles souhaitent entreprendre dans le cadre de ce PIA3 et la ventilation envisagée dans les trois volets du PIA3. A ce stade, une lettre d’intention suffit précisant que l’ensemble sera soumis à la validation ultérieure.
  • Les retours des groupes de travail du ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche sur le programme européen H2020. Sur le programme H2020, un travail de coopération fort est engagé entre les Régions et le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche pour travailler sur les actions et solutions permettant d’accroître la participation française à ces programmes : il faudra aussi que les Régions s’expriment directement quand la consultation de la Commission sera ouverte. Une réunion des points de contact nationaux avec les Régions est décidée pour le 8 juin après-midi  avec échanges d’information et valorisation des différentes approches de chaque Région.

 

Retour sur le site de l’événement.

 

Partager cet article :
Tags:

About emmanuel georges picot

  • Email

Ajouter un commentaire

Champ requis *