dimanche 22 juillet 2018
14 mars 2018

Régions et Länder s’unissent pour la poursuite de la politique européenne de cohésion après 2020

Dans le cadre de la préparation du budget de l’Union européenne pour l’après 2020 et dans un contexte politique et budgétaire sensible, les Régions françaises et les Länder allemands ont décidé pour la première fois d’unir leurs forces et d’élaborer une déclaration commune. Celle-ci appelle la Commission européenne à poursuivre la politique de cohésion pour l’ensemble des régions européennes.

En effet, cette politique est symboliquement et stratégiquement centrale pour les Régions. Première politique d’investissement de l’Union européenne, elle est le signe tangible de la solidarité en son sein. Elle est indispensable pour réduire les disparités entre les Régions, pour consolider la cohésion économique, sociale et territoriale, et pour contribuer à une croissance intelligente, inclusive et durable. Les Fonds Structurels (FEDER et FSE) constituent un instrument primordial pour soutenir des domaines majeurs tels que la recherche et l’innovation, la compétitivité des entreprises, la protection de l’environnement et du climat mais aussi l’emploi, la formation professionnelle et l’apprentissage. Par ses réalisations, la politique de cohésion contribue enfin à une plus grande proximité entre les citoyens et l’Union européenne et à une identification plus forte aux politiques et au projet européens.

C’est pourquoi les Régions françaises et les Länder allemands demandent que le budget européen post-2020 conserve une politique de cohésion stratégique, cohérente et différenciée, et prenant spécifiquement en compte les Régions ultrapériphériques. Elles rappellent que le Fonds Européen pour les Investissements Stratégiques (FEIS), sans ancrage territorial ni gestion programmatique, ne peut constituer une alternative aux Fonds Structurels. Ces derniers sont en effet axés sur des processus de développement régional à long terme et sur l’accompagnement de réformes structurelles avec des investissements au plus près des territoires.

Enfin, Régions et Länder en appellent à une simplification radicale des modalités de mise en oeuvre et de gestion de cette politique de cohésion. En effet, celle-ci doit accroître son efficacité et son efficience en accordant aux acteurs régionaux la confiance et la flexibilité dont ils ont besoin.

DECLARATION COHESION FRANCAIS ALLEMAND

LETTRE JUNCKER DECLARATION FRANCAIS ALLEMAND

LETTRE MACRON COHESION

LETTRE PHILIPPE COHESION

 

 

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email

Ajouter un commentaire

Champ requis *