lundi 10 décembre 2018
18 septembre 2018

Régions de france engagée pour la territorialisation de l’agenda pour le développement

Depuis janvier 2016, Régions de France adhère à CGLU (Cités et Gouvernements Locaux Unis) afin de s’engager activement dans le plaidoyer international des gouvernements locaux et régionaux. Elle participe par là même à l’action du Forum mondial des Régions et était présente ces 17 et 18 septembre 2018 au séminaire sur le thème “territorialiser l’agenda pour le développement” à Rosario en Argentine.

 

Par leur histoire et leur nombre, les Villes ont un poids considérable dans CGLU. Il n’en demeure pas moins que la montée en puissance de l’espace régional permet de monter des politiques publiques structurantes durables et équilibrées sur tout le territoire car le développement humain ne peut se satisfaire du « tout urbain ».

Pour les  différents niveaux de collectivités, l’heure est à la coopération territoriale et il est toujours à défendre que le développement urbain traite de développement territorial. La coopération « villes –régions » assurera le lien et l’équilibre entre le monde urbain et rural qui est vital pour  la cohésion sociale, l’emploi, l’environnement et la qualité de vie des populations et la santé globale des territoires que nous  administrons.

Lors  l’assemblée générale de CGLU à Bogota en octobre 2016, grâce au soutien de la DAECT, Régions de France, faisant suite à 4 ans de travail sur le thème de la coopération décentralisée et de la sécurité alimentaire, et dans le prolongement de l’année de l’agriculture familiale,  a ouvert la communauté de pratiques « Gouvernance territoriale de l’alimentation, sécurité et transition alimentaires », au sein du  forum mondial des régions de CGLU.

Les régions souhaitent ici rappeler ici la place centrale qui devait être accordée au système alimentaire dans le développement des territoires.

Cela veut dire, qu’il faut œuvrer à une « re-localisation-re-territorialisation » progressive de l’économie des systèmes alimentaires et à une plus grande responsabilisation sociale et environnementale des acteurs de la production et de la consommation des aliments.

Le Forum des Régions de CGLU défend la nécessité d’une reconnaissance forte des territoires comme premier cadre d’un développement durable et inclusif. Cette reconnaissance passe par l’affirmation d’une gouvernance territoriale, institutionnalisée, affirmée, éclairée et capable de dialoguer avec des autorités nationales et internationales. Cette reconnaissance de l’importance des territoires passe par un plaidoyer vigoureux et par une présence renforcée dans les processus de négociation où se déterminent les régulations internationales.

Les régions sont convaincues qu’il est nécessaire d’engager une transition agricole et alimentaire qui minimise les effets négatifs d’un système alimentaire globalisé. Cette transition se caractérise par un processus de re-territorialisation du système alimentaire et par une plus grande responsabilité sociale et environnementale des acteurs de la production et de la consommation alimentaires. De nombreuses initiatives locales sont déjà engagées dans le chemin de la transition.

Régions de France porte ce travail au sein du forum mondial des régions CGLU . Deux jours de séminaire international,  ou les régions du monde ont  démontré que la localisation de l’économie de l’alimentation est une manière de localiser les 17 Objectifs du Développement Durable. Les politiques alimentaires sont au cœur de toutes les politiques publiques et de toutes les activités humaines.

La Communauté de Pratiques « Gouvernance territoriale, sécurité et transition alimentaire » sur cette thématique transversale, portée par Régions de France a pour objectifs de partager les bonnes pratiques et favoriser l’émergence de nouvelles actions et coopérations entre les gouvernements locaux et régionaux autour de la sécurité et la transition alimentaire.

Partager cet article :

About Anaïs GAUTREAU

  • Email

Ajouter un commentaire

Champ requis *