dimanche 19 novembre 2017
19 octobre 2016

Radiographie des conseillers régionaux 2015-2021, une enquête CEPEL-Régions de France

reims-congres-regions-de-france_c_-pascal-bodez-grand-est-977Qui sont les conseillers régionaux élus en 2015? Quel est leur profil socio-démographique ? Quels ont été leurs parcours politiques ? Quel regard portent-ils (elles) sur leur mandat régional ? Quelles sont leurs attentes en matière de décentralisation ? C’est à ces questions, et à d’autres, que répond l’enquête conduite auprès des élu.e.s. par Aurélia Troupel, maître de conférences à l’université de Montpellier.

Les résultats de cette enquête ont été dévoilés le 29 septembre 2015 lors du Congrès de Régions de France à Reims. 32,5% des conseillers régionaux, de toutes appartenances politiques, ont répondu.

En voici les données principales:

Qui sont-ils? qui sont-elles?

  • une femme à 52%, 28,2% un.e quadragénaire, 31,6% un.e quinquagénaire, 20,7% âgé.e de 60 ans et plus;
  • 48,6% des élu.e.s ont un niveau universitaire bac + 5 et plus;
  • ils.elles sont pour 39% fonctionnaires mais aussi pour 26,8% salariées du privé, 8,3% exercent une profession libérale;
  • 57,6% des élu.e.s poursuivent leur activité professionnelle tout en exerçant leur mandat régional;
  • 68,8% ont été élus pour la première fois au Conseil régional en 2015;
  • Les deux-tiers d’entre eux détiennent un autre mandat, essentiellement municipal.

Quel regard portent-ils (elles) sur leur mandat régional?

  • les politiques régionales sont bien identifiées pour 58% des élu.e.s, mais ils.elles souffrent d’une reconnaissance insuffisante de la part de l’Etat (50,1%), des autres instances politiques locales (56,7%) et des électeurs (81,2%);
  • le mandat régional est perçu comme un tremplin politique par près de 60% des répondants;
  • 79% sont optimistes quant à l’avenir de la Région.

Leurs attentes en matière de décentralisation

  • 52,8% se disent insatisfaits de la nouvelle carte régionale, mais 54% des élu.e.s des nouvelles régions jugent que celles-ci sont un accélérateur pour le territoire régional;
  • les compétences des Régions sont très ou assez claires pour 81,1% des élu.e.s;
  • 33,4% souhaitent renforcer à l’avenir les Régions, 26,1% les communautés;
  • enfin l’appréciation des nouvelles règles concernant le cumul des mandats varie selon appartenance politique: l’interdiction du cumul avec le mandat de conseiller départemental est plus soutenue par les élus de gauche (76%) que par ceux de droite (54%).

Les conseillers régionaux de 2015-2021: présentation pour le Congrès 2016 de Régions de France

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email

Ajouter un commentaire

Champ requis *