dimanche 08 décembre 2019
15 juillet 2019

Protégez-les, protégeons-les: les violences conjugales ne prennent pas de vacances

Regions, France, femmes, violences, égalité, GrenelleLes Régions souhaitent s’engager dans la mobilisation nationale contre les violences faites aux femmes, et demandent à participer au “Grenelle des violences conjugales”.

Le Président de la République a fait de l’égalité femme-homme la grande cause de son quinquennat et de la lutte contre les violences faites aux femmes la grande cause nationale de l’année 2018, et pourtant 74 femmes ont déjà été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint depuis le 1er janvier.

En réponse à la mobilisation grandissante des femmes qui dénoncent les graves manquements s’agissant des dépôts de plainte, de leur mise à l’abri et de leur accompagnement, le gouvernement annonce la tenue le 3 septembre prochain d’un “Grenelle des violences conjugales”.

Les élus et élues des Conseils régionaux engagés quotidiennement sur leurs territoires dans la lutte contre les  violences faites aux femmes, ne peuvent plus accepter de simples paroles ou des réunions.

Le besoin d’une mobilisation générale

Les solutions sont connues. Des mesures peuvent être prises immédiatement pour faire cesser ces féminicides. Des lois existent, instituant par exemple des dispositifs de protection des femmes, il faut les faire appliquer.  Des initiatives efficaces sont développées par des associations qui mènent un travail de terrain remarquable. Il faut surtout leur donner les moyens d’agir.

Monsieur le Président, les violences ne prennent pas de vacances, nous avons besoin d’une mobilisation générale qui se traduise par des fonds dédiés aux féminicides pour garantir à chaque femme victime de violences conjugales d’être écoutée, protégée et accompagnée.

Aussi, les Régions souhaitent s’engager dans la mobilisation nationale, comme elles le font localement avec les préfectures, et demandent à participer au “Grenelle des violences conjugales” pour faire part de tout le travail qu’elles accomplissent.

CP violences conjugales 15072019

 

 

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email