jeudi 23 novembre 2017
10 novembre 2017

Concertation apprentissage: les Régions pour une réforme ambitieuse

Les Régions participent à la concertation apprentissage lancée le 10 novembre 2017 par le Gouvernement. Dans une tribune conjointe publiée par “Les Echos“, François Bonneau, Président délégué de Régions de France, et Bernard Stalter, Président de l’Assemblée permanente des chambres de métiers et de l’artisanat, prônent ensemble une réforme ambitieuse de l’apprentissage.

François Bonneau, Christelle Morançais, Présidente de la Région Pays de la Loire, David Margueritte, Président de la commission emploi, formation, apprentissage de Régions de France, Georgette Bréard, Présidente de la commission déléguée apprentissage et Stéphanie Pernod-Beaudon, vice-présidente de la région Auvergne-Rhône-Alpes représentaient Régions de France au lancement de la concertation.

A cette occasion, Régions de France a réaffirmé sa volonté d’une réforme articulée autour de quatre principes forts: proximité, réactivité, simplification et unité.

Les Régions sont prêtes à s’engager dans une réforme qui assure la cohérence de la chaîne reliant l’orientation, la formation, le développement économique et l’emploi. Elles s’opposeront à tout projet qui créerait un système d’apprentissage à deux vitesses.

Elles ont rappelé au Gouvernement et à l’ensemble des acteurs des propositions fortes pour développer l’apprentissage, voie d’excellence pour nos jeunes :

  • une réforme en profondeur de l’orientation, pour améliorer l’information des jeunes et de leurs familles sur les métiers et sur les évolutions de l’emploi et ce dès la 3ème, en intégrant l’orientation scolaire au cœur du service public régional d’orientation (SPRO) dont les Régions ont la charge;
  • une valorisation du tutorat des jeunes avec un accompagnement des maîtres d’apprentissage ;
  • un pilotage simplifié et reconnu à l’échelle de la Région, pour renforcer la cohérence de l’offre de formation professionnelle initiale, de l’apprentissage jusqu’aux lycées professionnels ;
  • un financement de l’apprentissage qui assure la péréquation et la transversalité des voies de formation ;
  • un travail renforcé avec les branches professionnelles et les entreprises, en modularisant les formations et les parcours de formation en apprentissage pour adapter l’apprentissage au profil et aux acquis préalables de chaque apprenti et aux besoins des entreprises pour améliorer la réactivité du système ;
  • un choc de simplification, tant au niveau de la gouvernance en simplifiant les différents schémas qui s’imposent aux Régions qu’au niveau des normes pesant sur les entreprises.

L’apprentissage est une voie d’excellence qui, pour répondre aux enjeux de formation et d’emploi dans nos territoires, mérite une réforme ambitieuse. Régions de France portera ces propositions tout au long de la concertation nationale qui vient de s’engager.

PDF Les 18 propositions des Regions

20171110 Communique de presse apprentissage

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email

Ajouter un commentaire

Champ requis *