mercredi 13 décembre 2017
28 septembre 2017

Pour huit Français sur dix la Région est le bon échelon pour expérimenter

La Région apparaît aux Français comme le bon échelon pour expérimenter de nouvelles politiques et réduire la dépense publique, selon un sondage OpinionWay publié le 27 septembre 2017 pour le 13e Congrès de Régions de France.

Faisant écho au thème du Congrès “Oser l’expérimentation régionale”, 81 % des sondés considèrent la Région comme le bon niveau pour tester de nouvelles politiques. Alors que des doublons subsistent entre les collectivités et les services de l’État, près de 9 Français sur 10 (86 %) jugent qu’une meilleure répartition des compétences entre l’État et les Régions permettrait de faire des économies.
Quelque 82 % des personnes interrogées estiment même que les Régions pourraient exercer des missions ou mettre en œuvre des politiques publiques pour le compte de l’État.
Par ailleurs, 78 % de Français souhaitent “poursuivre le processus de décentralisation”, en confiant aux conseils régionaux davantage de compétences.
Pour les Français, les Régions doivent d’abord se concentrer sur l’emploi et le développement économique (46 %), dont les compétences ont été élargies par la loi portant nouvelle organisation territoriale (NOTRe) de 2015, ainsi que sur le développement des transports (32 %). La santé arrive en troisième position devant le logement, la formation professionnelle et l’environnement.
Alors que la dernière réforme territoriale semble avoir consacré l’émergence du couple régions-intercommunalités, un peu plus d’un Français sur 2 estime pourtant que l’influence des Conseils régionaux n’a pas évolué.
L’étude “Les Français et l’action des Régions”, réalisée pour Régions de France en partenariat avec “Le Monde” et “Acteurs publics”, a été réalisée auprès d’un échantillon de 1060 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Les interviews ont été réalisées par questionnaire autoadministré en ligne, du 6 au 8 septembre 2017.
Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email

Ajouter un commentaire

Champ requis *