23 janvier 2018

Hervé Morin appelle de ses voeux un “pacte girondin” en 2018

Hervé Morin et les Présidents de Région ont présenté des voeux 2018 placés sous le signe de la culture lors d’une réception au Centre Pompidou mardi 23 janvier. Devant 250 invités dont 4 membres du gouvernement, le Président de Région de France a exposé les principaux chantiers des Régions pour cette année: Europe, apprentissage, ouverture à la concurrence des TER et “pacte girondin” avec l’Etat.

 

“Quelle que soit notre famille politique nous n’avons qu’un seul souhait: que la France réussisse!”, a lancé Hervé Morin devant les ministres Françoise Nyssen (Culture), Jacques Mézard (Cohésion des territoires), Jacqueline Gourault (ministre auprès du ministre de l’Intérieur) et Olivier Dussopt (secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Action et des Comptes publics), le président de l’Association des maires de France François Baroin, et les présidents François Bonneau, Renaud Muselier et Gilles Simeoni.

Revenant sur les premiers pas du Président Macron, Hervé Morin a rappelé que “les collectivités ont eu le sentiment de ne pas avoir été assez aimées par le nouveau président de la République”. “On ne nous a pas assez ‘calculés’ pendant les trois-quatre premiers mois du quinquennat”, a lancé le Président de Régions de France, évoquant notamment le contentieux sur les finances des Régions. Ainsi, et malgré l’engagement pris par Edouard Philippe le 29 novembre dernier, “nous n’avons eu aucune proposition de Matignon pour traiter le trou d’air budgétaire des Régions suite à la suppression du fonds de compensation de 450 M€”.

 

Un pacte girondin avec l’Etat

Malgré ces débuts difficiles, le Président de Régions de France a manifesté sa volonté de dépasser les malentendus et de conclure en 2018 un “vrai pacte girondin” avec l’Etat. Car “c’est par la différenciation des territoires que le pays s’en sortira enfin et trouvera des solutions adaptées à chaque territoire”. Dans ce cadre, “les Régions peuvent être des alliés du gouvernement, des moteurs dans la transformation du pays”. De par leur proximité avec les citoyens, les entreprises et tous les porteurs de projet, mais aussi leur réactivité et leur pratique ancienne du consensus politique.  Régions de France présentera dans les prochaines semaines une feuille de route pour mettre en place cette nouvelle gouvernance pour le pays.

Passant en revue les principaux chantiers des Régions en 2018, Hervé Morin a insisté sur la réforme de l’apprentissage. Il a assuré que les Régions pourraient sortir “de tout dispositif sur l’apprentissage” si le gouvernement décidait d’en confier le pilotage au Medef et à l’UIMM. “Nous n’accepterons pas d’être les complices d’un système qui rendrait totalement déserts des pans entiers de notre territoire, qui dans quelques années n’auraient plus aucune offre par alternance à proposer à nos jeunes compatriotes”, a-t-il lancé sous les applaudissements.

 

 

 

Le président de Régions de France a également évoqué les négociations sur le prochain cadre financier européen. “Toutes les Régions françaises doivent rester éligibles aux fonds européens”, a-t-il martelé, précisant qu’une déclaration franco-allemande associant Régions et Länder serait publiée dans les semaines qui viennent.

Autre chantier prioritaire, l’ouverture des TER à la concurrence se fera autour de trois principes de progressivité, de souplesse et de transparence. Il a confirmé que chaque Région avancerait à son rythme.

Les Régions collectivités de la création

Avant les discours de voeux, les Présidents et la Ministre de la Culture ont visité les galeries du 4e étage du Centre Pompidou, qui accueillent 23 oeuvres des Fonds régionaux d’art contemporain (FRAC). Organisée pour le 40e anniversaire du Centre Pompidou, cette exposition se poursuivra jusqu’en juin 2018.

Dans son mot d’accueil, Françoise Nyssen a salué “l’engagement des Régions dans le champ culturel”. “Les Régions sont et resteront des collectivités de la création. Parce que nous avons envie que nos Régions restent des terres d’humanisme accueillantes aux différences, nous misons sur la culture”, lui a répondu Hervé Morin.

 

 

 

Discours Regions de France – Pompidou – 23 janvier 2018

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email

Ajouter un commentaire

Champ requis *