mercredi 23 août 2017
20 juillet 2017

États généraux de l’Alimentation: renforcer la régionalisation des politiques agricoles et alimentaires

alimentation, agriculture, Etats generaux, lancement, regions, gouvernement, politique, crise, transition, economie, societe, systeme, modeleUne délégation de Régions de France a participé ce jeudi 20 juillet au lancement des Etats généraux de l’alimentation par le Premier ministre et les Ministres concernés.

Les Régions partagent l’intérêt d’un temps de débat refondateur autour des thèmes d’une plus juste répartition de la valeur au sein de la filière alimentaire, de la création de cette valeur ainsi que du besoin de transition des systèmes pour répondre aux nouvelles demandes sociétales, mais également aux nouvelles opportunités économiques.

Chaque année, les Régions investissent plus de 2 milliards d’euros sur les territoires au service de l’avenir de l’agriculture et de l’alimentation dans notre pays.

Les Régions s’impliquent fortement

La succession des crises de tout ordre et les situations particulièrement difficiles qu’elles ont pu engendrer pour les agriculteurs et les filières appellent à une prise en main collective et surtout durable à tous les niveaux. Le modèle centralisé actuel ne fonctionne plus.

Parce que la création de valeur ne se décrète pas au niveau national mais sur les territoires, mais aussi parce que l’alimentation étant au croisement de plusieurs compétences désormais attribuées aux Régions (développement économique et agriculture, internationalisation des entreprises, aménagement du territoire et transports, éducation dont financement des lycées agricoles, environnement et déchets…), les Régions entendent s’impliquer fortement dans ces Etats généraux.

Pour un dialogue sincère, équilibré et renouvelé

Ainsi, les Régions espèrent et attendent que ces EGA soient l’occasion d’installer durablement un dialogue sincère, équilibré et renouvelé à la fois : entre acteurs privés des filières mais aussi entre acteurs publics ; notamment entre l’Etat et les Régions, avec comme postulat, le respect du principe de régionalisation des politiques agricoles et de développement rural, tout en renforçant un véritable cadre de dialogue politique équilibré au niveau national pour mieux coordonner et articuler les politiques nationales et régionales

Au lendemain de la Conférence Nationale des Territoires, afin de dépasser le simple débat d’idées et énumération de bonnes intentions, les Régions attendent de ces Etats Généraux qu’ils libèrent les énergies, en particulier celles des Régions en renforçant le principe de régionalisation des politiques agricoles et de développement rural, en particulier :

  • En leur donnant la capacité institutionnelle de piloter et coordonner de véritables stratégies alimentaires régionales ;
  • En leur confiant clairement et totalement le pilotage de l’accompagnement des entreprises, notamment le soutien aux investissements.

 

cp-eg-alimentation

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email

Ajouter un commentaire

Champ requis *