lundi 15 octobre 2018
27 septembre 2018

Congrès #Régions2018: le Premier ministre n’a pas convaincu

Au lendemain de la déclaration de Marseille appelant à une relance de la décentralisation, les Régions ont accueilli jeudi 27 septembre le Premier ministre Edouard Philippe à l’ouverture de leur 14e Congrès annuel.

“Personne et surtout pas le gouvernement” ne veut revenir sur la décentralisation, a affirmé le Premier ministre devant les 1.600 élus, services et partenaires des Régions réunis au Palais du Pharo. La veille au soir, les Régions, Départements et Communes, dans un rassemblement inédit, avaient lancé l’appel de Marseille pour défendre les libertés locales, face à la recentralisation opérée par le gouvernement.

Pour un changement de méthode

Dans son discours introductif, le Président de Régions de France Hervé Morin a vu dans la présence du Premier ministre, annoncée 48 heures avant la réunion, “comme un geste du gouvernement de vouloir rétablir un lien de confiance”.

Passant en revue l’ensemble des sujets de mécontentement des Régions, Hervé Morin a demandé “un changement de méthode”, “une co-construction des politiques” entre l’Etat et les collectivités pour plus d’efficacité”.

“Comme le Gouvernement nous souhaitons le redressement de la France. Laissez nous réussir ensemble. Laissez nous faire là où nous faisons mieux que l’Etat”, a insisté le Président des Régions.

En réponse, le Premier ministre a martelé sa volonté de rétablir le dialogue avec les collectivités, sans dévier d’un pouce sur le fond des sujets de contentieux entre l’Etat et les Régions.

“Le lien indispensable qui doit se tisser entre nous a été distendu, je ne crois pas qu’il ait été cassé”, a fait valoir Edouard Philippe, soulignant qu'”on ne peut réparer le pays sans travailler en confiance avec les collectivités”.

“Je ne nie pas l’ampleur des efforts que l’État vous demande”, mais “mon objectif et de faire en sorte que le cap fixé par le président de la République soit tenu”, notamment en terme de maîtrise des dépenses, a-t-il dit.

Edouard Philippe ne convainc pas les Régions

Devant plus d’un millier d’élus, le chef du gouvernement s’est attaché à répondre point par point à l’appel en faveur des libertés locales lancé mercredi par les trois grandes associations d’élus (Régions de France, Assemblée des départements (ADF), Maires de France (AMF). Mais il n’a pas convaincu les Présidents de Région.

“Tout cela manque de méthode” a résumé le président de la Région Grand Est Jean Rottner. Et pour Carole Delga (Occitanie), le Premier ministre n’a pas répondu à la “volonté d’unité, d’être avec l’Etat” des élus.

Pas de retour à la Conférence des Territoires

“Le seul élément positif que je retiens, c’est le fait qu’il soit venu”, a résumé Hervé Morin. Les Présidents de Région se rendront le 19 octobre à Matignon à l’invitation du Premier ministre pour évoquer les différents dossiers. “Mais les conditions ne sont pas revenues pour que nous nous retrouvions à la table de la Conférence nationale des territoires”, a prévenu M. Morin. En juillet, les trois associations (ADF, AMF, Régions) se sont retirées de cette instance réunissant les représentants de l’ensemble des collectivités, mise en place au début du quinquennat. L’instance de dialogue de la conférence doit se réunir mi-octobre, pour une prochaine CNT en fin d’année.

En clôture du Congrès, Hervé Morin a annoncé que Régions, Départements et Communes, désormais réunis au sein de l’association Territoires Unis, allaient rédiger et présenteraient ensemble cet automne un “pacte girondin”. Ce document a fait l’objet d’un atelier participatif jeudi après-midi au Congrès de Marseille.

Une mobilisation exceptionnelle

Au final, ce rendez-vous des Régions à Marseille aura marqué un temps exceptionnel dans la mobilisation des élus et de l’opinion publique. En 24 heures, le Palais du Pharo a vu se succéder le premier rassemblement #TerritoiresUnis, l’ouverture du Congrès avec le Premier ministre, la séance plénière “Les Régions au coeur de l’Europe”.

Les 11 ateliers thématiques organisés par Régions de France ont fait le plein de participants, illustrant l’étendue et la diversité de l’action des Régions au service des Français.

 

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email

1 Commentaires

  • Muller Alain
    mardi 02 octobre 2018 - 13h27

    La Réunion du Vendredi soir a été excellente tant par la qualité des différents orateurs que par la qualité des sujets qui ont été abordés , le lendemain le premier ministre nous a endormi dans un monologue toujours aussi négatif , aucune évolution de sa part . BON COURAGE 0 TOUS Alain Muller

Ajouter un commentaire

Champ requis *