lundi 23 septembre 2019
21 février 2019

Cinq Régions lancent un appel d’offres commun pour une banque de ressources numériques des lycées

Centre-Val de Loire, Grand Est, Île-de France, Nouvelle-Aquitaine et Occitanie s’associent pour proposer aux lycéens des ressources pédagogiques en ligne dès la prochaine rentrée.

 

La réforme du lycée et du baccalauréat décidée par le Ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse se traduira dès la rentrée de septembre 2019 par une refonte très profonde des programmes, nécessitant un changement de l’ensemble des manuels scolaires.

Alors qu’au collège, c’est l’Etat qui finance les dépenses de manuels scolaires, ce n’est pas le cas au lycée. C’est pourquoi les Régions ont décidé, depuis 20 ans maintenant, de ne pas laisser cette charge peser sur les familles. Elles ont mis en place de façon volontaire différents systèmes d’aide aux familles ou d’acquisition directe des manuels pour les lycéens. Cet effort important sera maintenu en 2019 à l’occasion de la réforme du lycée.

En outre, plusieurs Régions ont choisi d’aller plus loin dans le soutien à la diversification de l’offre pédagogique en mettant à disposition des enseignants, des jeunes et des familles, des ressources pédagogiques numériques à compter de la rentrée de 2019 . Accessibles sur un portail Internet, ces ressources réunies dans un catalogue ouvert -manuels, documentation, sites spécialisés, forums…- couvriront l’ensemble du programme.

Cette volonté, partagée par les Régions Centre-Val de Loire, Grand Est, Île-de-France, Nouvelle- Aquitaine et Occitanie, est cohérente avec les efforts anciens et constants des collectivités pour moderniser les infrastructures et les équipements numériques de leurs lycées. Elle s’appuie sur l’expérience acquise depuis 2017 en la matière par la Région Grand Est.

Ce travail mené en commun par ces 5 Régions s’appuie sur leur centrale d’achats Epsilon, association dont elles sont adhérentes et qui leur fournit les compétences nécessaires en matière de marchés. D’autres Régions pourront, si elles le souhaitent, rejoindre par la suite ce projet collectif exemplaire et innovant pour l’action des collectivités.

Régions de France, qui a initié ce projet, se réjouit d’un tel aboutissement, qui concrétise la force de l’action collective pour un meilleur service public et préserve l’autonomie de choix de chacune des Régions participantes.

Communiqué de presse

Partager cet article :

About msakho

  • Email