mardi 23 juillet 2019
25 février 2019

Chiffres records de l’apprentissage : merci les Régions !

Madame Pénicaud s’attribue à tort des mérites qui reviennent aux Régions. En 2018, 317.556 jeunes ont fait leur entrée en apprentissage, en hausse de 7,7% par rapport à 2017, portant à 437.000 le nombre total d’apprentis en 2018 (contre 419.000 en 2017). Or, jusqu’au 1er janvier 2020 (date d’entrée en vigueur de la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel), c’est bien aux Régions que revient la responsabilité de la politique de promotion et de développement de l’apprentissage.

 

Ce sont donc les Régions qui doivent se féliciter de ces bons chiffres, qui démontrent que leur action a été efficace. À tel point qu’on pourrait même s’interroger pour savoir s’il était vraiment nécessaire de revoir toute l’économie de l’apprentissage dans le cadre d’une réforme qui sera un échec car elle va créer de grandes disparités territoriales.…

Quoi qu’il en soit, la pertinence de la loi du 5 septembre 2018 « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » sur le développement de l’apprentissage, à laquelle les Régions s’étaient opposées, ne pourra s’analyser qu’à compter de 2020 et surtout les années suivantes.

Dans ce contexte, les Régions demandent deux choses au gouvernement. D’une part, qu’il s’assure de la meilleure transition possible entre le système actuel et la future organisation afin de ne pas casser cette dynamique. Les Régions sont prêtes à ce dialogue auquel doivent être associées les branches professionnelles qui seront à la manœuvre dès le 1er janvier. D’autre part, puisque les résultats sont bons entre nos mains, qu’il nous donne les moyens d’investir suffisamment dans l’outil de formation et de soutenir les centres et les sections de formation qui sont nécessaires partout dans nos territoires y compris en zones rurales ou lorsqu’il s’agit de métiers rares.

Régions de France renouvelle son souhait, formulé tout au long des travaux préparatoires à la réforme, de voir enfin l’apprentissage considéré comme une voie d’excellence car, nous le savons mieux que personne, celui-ci mène à l’emploi. Les Régions comptent sur l’engagement de tous, gouvernement et branches professionnelles, pour que la dynamique qu’elles ont impulsée se poursuive.

 

Communiqué de presse

Partager cet article :

About msakho

  • Email