vendredi 19 juillet 2019
19 juin 2019

Au Bourget, les Régions lancent le programme industrie du futur du Gifas

Les président.e.s Carole Delga (Occitanie), Marie-Guite Dufay (Bourgogne-Franche-Comté), Valérie Pécresse (Île-de-France), François Bonneau (Centre-Val de Loire), Alain Rousset (Nouvelle-Aquitaine), Annabel André-Laurent (coprésidente de la commission développement économique de Régions de France), et LIla Merabet (Vice-Présidente compétitivité, innovation, tourisme de Grand Est), avec les représentants de l’industrie aéronautique.

Les Régions étaient présentes en nombre le 19 juin 2019 au Salon du Bourget 2019 pour le lancement du Programme industrie du futur du Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales (GIFAS).

Les présidentes Valérie Pécresse (Ile-de-France) et Carole Delga (Occitanie) ont successivement pris la parole devant une centaine d’invités.  «Accompagner nos entreprises vers l’industrie du futur, c’est un travail d’équipe. Pour répondre aux besoins de main-d’œuvre qualifiée des PME/ETI industrielles, l’action des Régions en matière de formation et d’emploi est essentielle. Nous serons au rendez-vous”, a assuré la présidente de la Région Île-de-France.
«Les présidents de Région sont attachés à la réussite de notre pays. Pour que l’aéronautique demeure un secteur leader, les Régions sont mobilisées pour aider nos entreprises dans leurs évolutions vers l’industrie du futur.  Avec le Gifas et ses membres, les Régions sauront être des partenaires opérationnels et agiles pour répondre aux besoins de formation que demande la transition digitale»,  a déclaré Carole Delga.

 Le rôle des Régions dans le contrat de filière aéronautique

La présidente de la Région Occitanie, signataire au nom des Régions du Contrat stratégique de la filière aéronautique, a rappelé au GIFAS et à la filière le rôle des Régions et des territoires dans la mise en œuvre de son Contrat. Le contrat signé le 10 décembre 2018 entre l’Etat et la filière fait apparaître une faible prise en compte de la dimension territoriale et des enjeux européens. Les Régions et les pôles de compétitivité ne sont pas suffisamment intégrés dans les instances de gouvernance, et les PME dans les programmes. Enfin en matière d’emploi et de formation et les actions en matière d’appui à l’export, il n’est pas à ce stade envisagé une articulation avec les dispositifs régionaux existants.
Ce lancement était destiné à valoriser l’engagement de la filière et des Régions vers l’industrie du futur. Dans le cadre de la démarche des « 10 000 diagnostics de PME » pour l’accompagnement vers la transformation numérique, le GIFAS a choisi de se positionner en opérateur pour proposer sa propre offre sectorielle de services aux Régions, ciblée vers les PME de la filière aéronautique.
A ce jour, 10 Régions auraient exprimé, selon le GIFAS, un intérêt pour son offre et 3 ont signé une convention (Centre-Val-de-Loire, Ile-de-France, Nouvelle-Aquitaine).  Dans l’après-midi du 19 juin, Valérie Pécresse a lancé la stratégie “Smart Aerospace Paris Region” avec le président du GIFAS Eric Trappier.
Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email