mercredi 27 mai 2020
12 mai 2020

Aides économiques: le gouvernement clarifie le jeu. Merci Jacqueline Gourault !

Jacqueline Gourault et Renaud Muselier lors des vœux de Régions de France le 29 janvier 2020

Jacqueline Gourault et Sébastien Lecornu  viennent de rappeler par un courrier adressé  à la présidente du conseil départemental des Bouches du Rhône que la loi NOTRe ne permettait pas aux Départements de mettre en place des aides économiques directes.

Dans un communiqué en date du 12 mai 2020, Renaud Muselier se félicite de cette décision « qui découle du bons sens. Les entreprises ont besoin de visibilité ». Dans cette crise, qui appelle la mobilisation de tous, les deniers publics doivent être affectés de la manière la plus efficace possible. L’État avec les communes s’est concentré sur la crise sanitaire, mais cette crise a généré une crise économique qui va elle-même engendrer une crise sociale majeure.

Il appartient aux Régions de répondre aux côté de l’État à la crise économique, et il appartient aux Départements de traiter la crise sociale. « C’est de cette manière, avec clarté dans la répartition des rôles, que nous serons collectivement les plus efficaces. » a ajouté Renaud Muselier.

Le Président de Régions de France rappelle que « les Régions se sont engagées massivement dans des dispositifs d’urgence sous forme d’aides, d’avances remboursables ou de fonds propres. Elles travaillent avec Bruno le Maire au plan de sauvegarde du secteur du tourisme. Avec la participation de la Banque des territoires, elles ont mis en place des fonds régionaux qui viennent en complément du fonds national de solidarité, et comme le permet la loi NOTRe, elles y ont associé les structures intercommunales pour apporter une réponse au plus près du terrain.

“Le pays affronte une crise majeure. Pour y répondre nous devons être organisés et mobiliser nos forces sur les responsabilités que la loi nous a confiées. C’est sur cette ligne que les Régions de France se situent, et elles se félicitent que le gouvernement ait clairement rappelé que tel était bien le droit ! » conclut Renaud Muselier.

Lire le communiqué

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email