mercredi 23 août 2017
24 mai 2017

Agriculture Biologique: les Régions sont prêtes à travailler et l’ont fait savoir au Ministère de l’Agriculture … depuis plusieurs mois !

Jacques Mézard, Ministre en charge de l’Agriculture, déclarait hier dans la presse sa priorité d’obtenir le paiement des aides de la Politique Agricole Commune, rappelant la défaillance du système de paiement pour les agriculteurs, intégrant les Régions dans le retard de versement des aides pour le bio subi par les agriculteurs et citant des problèmes de coordinatRégions, agriculture, aides, ministre, Jacques Mezard, biologique, politique agricole commune, PAC, 2e pilier, FEADER, fonds européens, agriculteursion avec ces dernières.

Les Régions, autorités de gestion du 2ème pilier de la PAC, rappellent tout d’abord qu’elles sont aux côtés des agriculteurs dans la situation grave qu’ils traversent et qu’elles ont toutes fait le choix de mettre en place des Politiques agricoles ambitieuses pour leurs territoires.

Régions de France tient par ailleurs à rappeler la réalité du partage des responsabilités entre l’Etat et les Régions sur ce sujet. Si depuis 2014, les Régions sont effectivement devenues autorités de gestion des fonds du 2ème pilier de la PAC dont les aides à l’agriculture biologique, Régions de France tient cependant à rappeler que cette responsabilité s’exerce, pour ces mesures, dans un cadre particulièrement contraignant, défini nationalement par le Ministère de l’Agriculture, et justement très largement à l’origine de ces retards et problèmes de « coordination ».

Des défaillances de logiciel reconnues par l’Etat

Concernant les retards de paiement des aides à l’agriculture biologique, Régions de France tient à rappeler, en dépit des tentatives de faire porter cette responsabilité en partie aux Régions, que c’est bien l’ASP (l’opérateur de l’Etat qui leur a été imposé) qui en est totalement responsable. En effet, ces retards sont liés aux dysfonctionnements et aux défaillances des logiciels de l’ASP qui sont imposés aux Régions. Ces défaillances ont d’ailleurs été reconnues par le Ministère de l’Agriculture publiquement et à plusieurs reprises.

Pour faire face aux enjeux agricoles, sur le sujet de l’agriculture biologique comme sur l’ensemble des orientations des politiques agricoles et de développement rural, les Régions rappellent leur disponibilité et volonté réelle à avancer et à travailler avec l’Etat sur ces question, sans tabous, … ce qu’elles avaient d’ailleurs déjà fait depuis plusieurs mois auprès du précédent Ministre de l’Agriculture et de son administration !

Régions de France se tient donc résolument prête à se mettre au travail avec le nouveau Ministre de l’Agriculture dans le cadre d’un dialogue nécessairement renforcé et direct afin de pouvoir faire des propositions constructives et partagées au service des agriculteurs et des filières de nos territoires.

20170524-cpagri-bio-rdf-vdef

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email

Ajouter un commentaire

Champ requis *