mardi 12 décembre 2017
17 janvier 2017

2017, année de consolidation pour les Régions

Régions, France, Philippe Richert, président, voeux, présidentielle, électionMardi 17 janvier, Philippe Richert a présenté les voeux de Régions de France pour 2017. Après 2016, année du changement, 2017 est une année de consolidation pour les 18 Régions et collectivités territoriales adhérentes, avec en ligne de mire l’élection présidentielle.

 

Dans son discours devant une cinquantaine de journalistes, le président de Régions de France est revenu sur les nombreux changements intervenus en 2016. Avec la nouvelle carte et les nouvelles compétences issues de la réforme territoriale, “la Région fait référence dans l’organisation politique nationale”, a remarqué Philippe Richert, notant que  “sur les 11 plus grandes Régions d’Europe, 4 sont françaises”.  “Fusionner ne se décrète pas. C’est un travail ambitieux et d’adaptation, pour organiser les nouveaux territoires, avec de nouvelles compétences “, a souligné le président de la Région Grand Est.

Philippe Richert a passé en revue les avancées obtenues en 2016 par les Régions: nouvelles compétences dans le domaine du développement économique, schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET), pilotage du plan 500.000 formations supplémentaires, accord avec l’Etat sur le transfert de 18 lignes de Trains d’équilibre du territoire (TET),  expérimentation de la concurrence dans les Trains express régionaux (TER), possibilité de reculer l’âge d’entrée en apprentissage jusqu’à 30 ans, etc…. “En 2016 les Régions ont changé de visage”, a-t-il résumé devant son prédécesseur Alain Rousset, présent dans l’assistance.

Au passage, Philippe Richert, qui sortait d’un entretien avec le Commissaire général à l’investissement Louis Schweitzer, a confirmé la régionalisation du Programme d’investissement d’avenir (PIA) à hauteur de 500 millions d’euros. Cette enveloppe sera répartie entre les Régions à hauteur de 245 millions pour des subventions aux entreprises et 250 millions d’euros pour leurs fonds propres.

Des ressources confortées

Les ressources  financières des Régions ont été confortées par les décisions annoncées par l’ex-Premier ministre Manuel Valls au Congrès des Régions le 29 septembre 2016 à Reims: une enveloppe de 450 millions d’euros dans le budget 2017 pour financer les nouvelles compétences économique des Régions et le remplacement de la dotation globale de fonctionnement par de la TVA à partir de 2018. “Une évolution positive qui redonne un peu de mou aux Régions, même si elle ne nous satisfait pas entièrement”, a fait valoir le président de Régions de France.

Dans ce nouveau contexte les Régions ont noué de nouvelles relations avec l’Etat, et en premier lieu avec le Premier ministre, a rappelé Philippe Richert. Régions de France est devenue une institution qui dialogue avec le gouvernement en amont des réformes.

Ainsi, la manière dont l’Etat et les Régions ont géré ensemble le plan 500.000 formations, à partir de la plateforme négociée avec le gouvernement, est “la démonstration de cette nouvelle façon de faire”.

La nouveau rôle des Régions de France s’étend jusqu’à Bruxelles. En 2016 a eu lieu la première rencontre annuelle avec le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker.

Une plateforme présidentielle

Philippe Richert a salué la “mobilisation exemplaire” des élus régionaux tout au long de cette année 2016 “très dense, difficile mais enthousiasmante”. Le président a également remercié l’équipe de Régions de France dont “l’expertise mérite d’être davantage connue”.

Pour les Régions, 2017 sera une “année de consolidation”, a annoncé Philippe Richert. Régions de France s’inscrit dans le calendrier politique de l’élection présidentielle. Elle présentera le 8 février une plateforme destinée aux candidats, afin de proposer de nouvelles avancées dans la régionalisation. “Nous ne sommes pas en demande d’un nouvel acte de décentralisation”, a précisé le président des Régions. “Mais nous allons regarder comment avancer, notamment par l’expérimentation, pour un pays plus agile et plus puissant”.

 

20170117-dossier voeux presse Regions de France

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email

Ajouter un commentaire

Champ requis *